Mariline Lamy-Poirier, auteur sur Vivre en Gaspésie

Actualités

La région de la Gaspésie continue de se démarquer

Encore cette année, et pour une 7e année consécutive, la Gaspésie continue de se démarquer avec un solde migratoire interrégional positif, selon les plus récentes données de l’Institut de la Statistique du Québec (ISQ) rendues publiques aujourd’hui. 

Les données recensées entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023, mènent le solde migratoire interrégional de la Gaspésie à +304 personnes, avec un solde positif dans les groupes d’âge 0-14 ans et 25-74 ans. Toutes les MRC de la région conservent, encore cette année, un solde migratoire interrégional positif. La région se distingue également par son taux de migration de 0,42%, le meilleur de toutes les régions éloignées. « On est fier de la place que prend la Gaspésie et on ne peut pas nier le travail et l’effort déployé de tous les acteurs qui travaillent sur la démographie de la région », confie Danik O’Connor, directeur de la Stratégie Vivre en Gaspésie. 

Une donnée historique

Le territoire Gaspésien se démarque particulièrement cette année avec le plus bas nombre de personne qui ont quitté la région jamais enregistré par l’ISQ, soit 1 258 départs. « La situation d’emploi favorable et la qualité de vie enviable à la Gaspésie peuvent faire partie des raisons qui expliquent cette donnée », mentionne Danik O’Connor.

« On s’attendait à un ralentissement du nombre de nouveaux arrivants dû à l’effet du contexte que l’on connaît actuellement, mais nous sommes ravis de constater que la région continue à tirer son épingle du jeu et obtenir des gains migratoires importants avec les régions de Montréal, Montérégie et Lanaudière. Avec des résultats comme ceux-là, c’est intéressant de constater que notre région, qui comporte bien des avantages, demeure attractive pour la population », explique M. O’Connor. «Il faut rappeler que dans le contexte actuel que l’on vit, Vivre en Gaspésie adapte ses activités de recrutement selon les besoins prioritaires de la région et participe activement à la recherche de solution quant aux enjeux de l’habitation et des places en service de garde», ajoute M. O’connor. 

Interprétation des données

Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours de l’année. L’ISQ analyse les mouvements migratoires entre les régions du Québec et publie un bilan chaque année. Le récent rapport a été publié le 21 mars 2024 et il compile les données entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023. Chaque année, le directeur de Vivre en Gaspésie fait une analyse approfondie des données migratoires à des fins statistiques et d’éducation pour la population. 

 

Demande d’information:

Mariline Lamy-Poirier

Coordonnatrice communication marketing territorial

Vivre en Gaspésie

Vivre en Gaspésie lance officiellement une nouvelle offre de service pour accompagner les communautés anglophones de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Ce service s’intègre aux différents services déjà offerts par Vivre en Gaspésie et il sera déployé sous le nom de «Living in Gaspésie». Cet ajout de service vise à renforcer la dynamique régionale en représentant également la communauté anglophone de la région.Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique avec trois organismes locaux : Committee for anglophone Social Action (CASA), Council for Anglophone Magdalen Islanders (CAMI), et Vision Gaspé-Percé Now (VGPN). Grâce à ce partenariat, Vivre en Gaspésie pourra maintenant collaborer avec les communautés anglophones de la Gaspésie et des Îles en matière de rétention de la population de ces communautés et d’attraction ciblée visant des personnes anglophones et bilingues. Ce projet a été rendu possible grâce à un soutien financier du Fonds régional en développement social (FRDS). 
« Avoir une ressource anglophone nous permettra d’adapter nos différentes actions sur le territoire et de pouvoir mieux répondre aux besoins de cette clientèle. Les communautés anglophones font partie de la Gaspésie et sont toutes aussi importantes pour nous. À elles seules, elles représentent environ 10 % de la population gaspésienne », mentionne Danik O’connor, directeur de la Stratégie Vivre en Gaspésie.
.
« Collaborer avec Vivre en Gaspésie contribuera à accroître notre rayonnement auprès des membres de nos communautés anglophones. Nous sommes impatients de travailler avec eux sur ce projet, ainsi que sur les projets futurs » affirme Jessica Synnott, directrice générale de Vision Gaspé-Percé Now.
 

Adapter les services à cette clientèle

En plus d’offrir un soutien d’accueil et d’intégration personnalisé à cette population, l’équipe de Vivre en Gaspésie collaborera avec les écoles anglophones de la région pour contribuer au développement du sentiment d’appartenance des jeunes envers la région.

.

« Nous souhaitons réellement créer une relation avec les communautés anglophones et c’est pour cette raison que nous aurons de nouvelles pages anglophones sur les réseaux sociaux sous le nom de «Living In Gaspésie» pour proposer du contenu qui s’adresse précisément à ces communautés. Une infolettre leur sera également destinée », ajoute Marianne Corriveau-Avard, agente de communication et d’attraction pour la clientèle anglophone à la Stratégie Vivre en Gaspésie.v
.Le service anglophone qu’offre Vivre en Gaspésie propose, entre autres :
  • Un site Web traduit et adapté pour cette clientèle
  • De nouvelles pages anglophones sur les réseaux sociaux sous le nom de «Living in Gaspésie» (Facebook et Instagram)
  • Des offres d’emplois affichés en anglais pour des employeurs d’ici
  • Des ateliers éducatifs et participatifs offerts dans les écoles anglophones pour permettre aux jeunes de connaître les perspectives d’emploi et de vie en Gaspésie;
  • Une nouvelle infolettre mensuelle destinée à ces communautés;
  • L’intégration de l’anglais dans le contenu et les activités de la Journée de la Gaspésie.
 L’équipe en migration de la Gaspésie, composée des organismes de Vivre en Gaspésie, des agent.es Places aux jeunes et des responsables des Services d’accueil des nouveaux arrivants de la région, lance une nouvelle image de marque pour les « Activités des nouveaux arrivants ».« Nous voulions une image de marque commune pour toutes les activités destinées aux nouveaux arrivants qui s’installent en Gaspésie, afin d’unifier les communications et pour qu’on puisse facilement reconnaître ces activités, peu importe la MRC dans laquelle ils se trouvent », mentionne Mariline Lamy-Poirier, coordonnatrice aux communications et marketing territorial pour la Stratégie Vivre en Gaspésie.Offert depuis 2008, les activités des nouveaux arrivants misent sur une approche personnalisée afin d’assurer l’intégration et la rétention de trois clientèles, soit les nouveaux arrivants de 18 à 35 ans, les plus de 35 ans et les personnes immigrantes. Un peu plus d’une quarantaine d’activités de toutes sortes sont réalisées par année, pour un total d’environ 2 000 participant.es chaque année.« Avec nos activités, on souhaite permettre aux personnes nouvellement établies de socialiser et de faire des découvertes. Ces activités les amènent à développer leur réseau et facilitent leur intégration dans la région », mentionne Catherine Landry, responsable de l’accueil et de l’accompagnement au Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) Avignon-Bonaventure.Des activités variées et pour tous les goûtsOrganisées par les agent.es de Place aux jeunes et les responsables des Services d’accueil des nouveaux arrivants du territoire et financées par la Stratégie Vivre en Gaspésie, les activités varient pour rejoindre tous les centres d’intérêt : des soirées de jeux de société, des pique-niques, des randonnées pédestres, des conférences, des initiations à des sports nautiques, des cours de yoga, etc.« À travers les années, dans ces activités, j’ai vu des amitiés se créer, des couples se former… et j’ai même vu quelques bébés naître de ces rencontres! On ne s’en doute pas nécessairement quand on organise un 5 à 7 ou une sortie en ski de fond, mais ce sont des moments anodins qui peuvent carrément changer des vies! », mentionne Stéphanie Roy, agente Place aux jeunes pour la MRC du Rocher-Percé.« J’aime les activités des nouveaux arrivants parce que c’est un monde de découvertes et d’échanges culturels. À travers elles je vis des défis, mais aussi la fierté de faire partie de la diversité culturelle. Cela nous influence tous de façon directe et indirecte et nous aide à vivre ensemble», Oumeyma Ben Abdallah, nouvel arrivant dans la MRC Avignon depuis 2022.La Gaspésie, une région accueillante92% des nouveaux arrivants se sentent bien ou très bien accueillis dans la région, selon une enquête de perception menée par SEGMA en 2022. Une donnée qui confirme bien le caractère accueillant qui fait la distinction de toute la région de la Gaspésie.Les activités des nouveaux arrivants sont ouvertes à l’ensemble de la population. Il est possible de connaître les prochaines activités en surveillant les pages Facebook dans chacun des territoires. Pour en apprendre plus sur les activités des nouveaux arrivants, il est aussi possible de visiter le vivreengaspesie.com/activitesdesnouveauxarrivants .Pour consulter les pages Facebook des Activités :Gaspé, le 14 septembre 2022— Ce matin à Gaspé, Vivre en Gaspésie en collaboration avec une douzaine de partenaires a donné le coup d’envoi à la tournée régionale Perspectives qui s’adresse aux écoles secondaires et aux centres de formation professionnelle de la région. Par le biais d’un parcours interactif, les élèves expérimentent des défis professionnels pour les aider dans leur choix de carrière et envisager la Gaspésie comme milieu de vie, après leurs études.« Jusqu’à maintenant, la réponse des participant.e.s est ultra positive et les exposant.e.s sont emballé.e.s par le projet. C’était important pour nous que l’innovation soit au cœur du projet, et surtout, on voulait sortir du cadre du traditionnel salon et proposer un événement immersif et interactif », précise Catherine Miousse, coordonnatrice aux communications et au marketing territorial.Ce projet est le fruit d’une co-construction entre les secteurs d’activités qui se sont mobilisés pour mettre en place un projet novateur et marquant pour la nouvelle génération : « C’était vraiment le fun comme activité. Ça m’a permis de voir qu’il y a plusieurs domaines d’emploi en Gaspésie », mentionne Magalie Coulombe, étudiante de 5e secondaire de l’école Esdras-Minville de Grande-Vallée.« C’est une belle opportunité pour nos organisations d’échanger avec la relève et les intéresser au domaine de la construction », confient les exposantes Christine Bujold et Gabrielle Maheux de l’industrie de la construction.« C’est l’occasion pour nous de démontrer que les possibilités de carrières dans la fonction publique sont diversifiées et qu’elles permettent de contribuer concrètement au développement de la région », explique Sébastien Daignault, conseiller aux opérations régionales du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, également administrateur du comité de gestion de Vivre en Gaspésie.Au terme de la tournée, 1 200 jeunes auront été sensibilisés aux opportunités professionnelles qu’offre la Gaspésie. Le comité organisateur formé des partenaires des différents secteurs d’activités a prévu cinq (5) arrêts sur le territoire gaspésien :14 et 15 septembre : Gaspé 21 et 22 septembre : Grande-Rivière 28 et 29 septembre : Cap-Chat 13 et 14 octobre : Bonaventure 18 et 20 octobre : Carleton-sur-MerEn complément à la participation de l’activité, les participant.e.s sont invité.e.s à poursuivre leur réflexion et peuvent se renseigner davantage sur les différents secteurs via une plateforme régionale conçue pour l’événement : perspectivesgaspesie.comÀ proposInitiée et pilotée par Vivre en Gaspésie, la tournée Perspectives est aussi portée par le comité organisateur formé des représentant.e.s des secteurs de la construction, du tourisme, de l’agriculture, de l’énergie renouvelable, de la foresterie, de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de l’administration publique et des ressources marines.-30- PHOTOS (crédit : Maude Barriault photographie) : https://drive.google.com/drive/folders/1foWogYM6LPMntZtABG9yhpz1X3UK6l1F?usp=sharingVIDÉO (crédit : La Semelle verte) : https://www.youtube.com/watch?v=_LPJ_qjbs4Y Source et information :                 Catherine Miousse Coordonnatrice – Communications et marketing territorial 418 391-2361Carleton-sur-Mer, le 1er juin 2022 – C’est lors d’une conférence de presse que le Regroupement des MRC de la Gaspésie et Vivre en Gaspésie ont lancé la nouvelle image de marque régionale S’investir en Gaspésie qui positionne l’enjeu de l’habitation en Gaspésie.« Bâtir la Gaspésie ensemble, une habitation à la fois » en est le slogan. La première phase de cette campagne marketing s’adresse à la population gaspésienne et vise à démontrer que la région est proactive et que les citoyen.ne.s peuvent faire une différence : « La Gaspésie est en pleine croissance et les solutions en habitation existent à l’échelle humaine », précise d’entrée de jeu Mathieu Lapointe, président du Regroupement des MRC de la Gaspésie, préfet de la MRC Avignon et maire de Carleton-sur-Mer.Parmi les messages clés de la campagne, on note l’interrelation entre les services offerts à la communauté ainsi que les besoins de main-d’œuvre, juxtaposée à la demande grandissante en habitation sur le territoire. On retient d’ailleurs que les solutions sont multiples et que la population peut contribuer concrètement à améliorer la situation de l’habitation en Gaspésie. : « Si vous prévoyez construire une maison prochainement, avez-vous pensé à l’option duplex qui permet de générer un revenu et d’offrir un nouveau milieu de vie à une famille? Votre maison est devenue trop grande depuis que vos enfants ont quitté le nid familial, avez-vous déjà envisagé convertir votre sous-sol en espace locatif? Vous avez une chambre libre et vous aimeriez accueillir un travailleur pour partager les frais? », illustre monsieur Lapointe lors de son discours d’ouverture.En plus de lancer un appel à la solidarité gaspésienne pour contribuer aux solutions en habitation, les préfets de la région rappellent les disponibilités financières du programme régional d’aide financière par le Fonds régions et ruralité (FRR) volet 1 – Soutien à la construction de logements locatifs résidentiels. Totalisant 2 millions de dollars, le programme régional vise le soutien de projets de construction d’unités locatives offertes sur une base annuelle, comprenant un soutien financier de 10 000 $ par unité, jusqu’à une possibilité de 200 000 $ par projet.« Ça fait plus d’un an que les élus municipaux sont activement à la recherche de solutions en lien avec le dossier de l’habitation et ces réflexions méritent désormais de rayonner parce que la Gaspésie est un territoire résilient et novateur. », confie Jean-Michel Landry, directeur du Regroupement des MRC de la Gaspésie.L’habitation en chiffreSelon les données de 2019 de la Société d’habitation du Québec, les mises en chantier pour du logement locatif en Gaspésie se situent à 2,6 %, contrairement à 56 % pour le reste du Québec. Quant aux propriétés unifamiliales, les mises en chantier sont de 97,4 %, comparativement à la moyenne québécoise de 24,2 %. En 2001, la population gaspésienne se situait à 85 500 personnes et l’enjeu de l’habitation n’était alors pas problématique. Pourtant, même si en 2021 la Gaspésie administrative comptait moins de résident.e.s, soit 79 000, notre façon différente d’occuper le territoire nous expose à un besoin grandissant en matière d’habitation.Le processusPlusieurs étapes ont précédé le lancement de la nouvelle image de marque régionale en habitation : analyse comportementale des cibles, consultation d’experts en marketing, focus group avec des investisseurs immobiliers, participation aux rencontres de concertation en lien avec l’enjeu de l’habitation en Gaspésie, planification, tournages, présentation aux élus de la région, etc. La démarche marketing a été un processus rigoureux : « C’était primordial pour nous de créer une image sur mesure qui permet d’envoyer un signal fort et qui rallie la population gaspésienne autour de l’enjeu de l’habitation, la priorité pour notre région. », explique la stratège – Médias et marketing territorial à Vivre en Gaspésie et responsable de la campagne, Catherine Miousse.La campagne sera déclinée en deux phases : « Aujourd’hui, c’est la première phase de la campagne marketing qui est lancée. Cette phase consiste à positionner l’enjeu de l’habitation et à inspirer la population avec une multitude de solutions potentielles pour développer notre région, une habitation à la fois. » ajoute madame Miousse. Elle précise qu’il y aura une deuxième phase à cette campagne, qui visera cette fois à stimuler de manière plus soutenue les investissements immobiliers.Outils de communicationLe site Web – investirengaspesie.com – aux couleurs de l’image régionale est dévoilé. L’image s’éloigne du traditionnel bleu pour laisser la place au mauve et au noir qui inspirent le positivisme, l’ambition et la crédibilité. La stratégie de diffusion prévoit une variété dans les placements médias en trois volets : numérique, télévision et radio.À propos de cette initiativeLes élus municipaux ont confié le mandat de l’élaboration de la campagne marketing à Vivre en Gaspésie ainsi qu’au Regroupement des MRC de la Gaspésie qui ont travaillé conjointement à chacune des étapes du processus. Cette initiative est rendue possible grâce à la contribution financière du gouvernement du Québec via le Fonds régions et ruralité (FRR) Volet 1-Soutien au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

– 30 –

                                                    .                             Maria, le 24 mai 2022 – La 16e édition de la Journée de la Gaspésie – Gaspesian Day – Gespe’gewa’gi se tiendra le 2 juin prochain. Pour l’occasion, Vivre en Gaspésie et ses partenaires proposent une panoplie d’activités pour permettre aux Gaspésien.ne.s d’origine, de cœur ou d’adoption d’afficher leur appartenance à la région.« 2022 marque enfin le grand retour des 5 à 7 en personne, tout autour de la péninsule! » lance fièrement Catherine Miousse, qui assure la coordination régionale de l’événement. Ces activités de socialisation sont organisées conjointement par les Place aux jeunes et les Services d’accueil des nouveaux arrivants.La programmation prévoit encore un spectacle virtuel rassembleur mettant en vedette plusieurs personnalités gaspésiennes dont :  Les sœurs Boulay, Viviane Audet, Quimorucru, Komo, David Beaucage, Mother of Cups, Étienne Dupuis, Nash Stanley et Daniel Boucher. Cette année, l’animation est confiée à la formation The Triculturals, composée de MLou, David Felker, Kevin Jones et Melissa Girvan. Ce spectacle virtuel est présenté gratuitement le 2 juin à 19 h 30 en direct de la page Facebook de Vivre en Gaspésie.Concours régional Parmi les nouveautés, le concours régional Pavane tes couleurs gaspésiennes! est lancé. Il consiste à transformer son espace en thématique gaspésienne. « La population est invitée à décorer sa maison, son bureau, sa voiture ou même son vélo et à s’inscrire en ligne au vivreengaspesie.com/concours pour courir la chance de remporter d’épatants prix tels que des laissez-passer de festivals, des nuitées d’hébergement et des paniers cadeaux », réplique Catherine Miousse.Collection GaspésieLa collection exclusive identifiée Gaspésie est actuellement en vente dans la boutique en ligne. Vivre en Gaspésie s’est associée à l’entreprise gaspésienne Concept K pour lancer une collection de vêtements et d’accessoires aux couleurs de la région. Designée et imprimée en Gaspésie, la collection GASPÉSIE vise à permettre aux Gaspésien.ne.s d’origine, de cœur ou d’adoption d’afficher leurs couleurs et leur amour pour la région. La collection est en vente en ligne et est disponible jusqu’au 15 juin seulement.« Comme à chaque année, on invite les gens à porter fièrement le bleu ou encore des vêtements de notre collection Gaspésie et à partager une photo sur leurs réseaux sociaux en identifiant @Vivre en Gaspésie », renchérit Mme Miousse.La programmation complète de la Journée de la Gaspésie est disponible à www.vivreengaspesie.com/journeedelagaspesie.À propos de la Journée de la Gaspésie En 2007, la Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine a identifié le premier jeudi du mois de juin comme une journée visant à souligner le dynamisme et la vitalité de la région. L’organisation de la Journée de la Gaspésie est aujourd’hui coordonnée par la Stratégie Vivre en Gaspésie, en collaboration avec un comité organisateur formé de CASA, Culture Gaspésie, Musique du Bout du Monde, Nous trois / Nesisieg / We Three, Gaspésie Gourmande, Place aux jeunes et Tourisme Gaspésie.À propos de Vivre en GaspésieVivre en Gaspésie est portée par une cinquantaine d’organisations partenaires. Cette stratégie régionale vise à contribuer à la croissance démographique et à l’occupation dynamique des territoires de la Gaspésie. Concrètement, ses actions s’articulent autour de trois axes : la valorisation de la région auprès de la population, l’attraction de nouvelles personnes et l’intégration des nouveaux arrivants. La Stratégie est soutenue financièrement par la Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, le MTESS, le MAMH, le MEI, le MIFI, le CISSS de la Gaspésie, les centres de services scolaires René-Levesque et Chic-Chocs et Desjardins.

– 30 –

 Les Services d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de la Gaspésie et leurs partenaires invitent la population de la région à participer aux activités qui sont organisées dans le cadre de la 10e édition des Journées de la diversité culturelle, qui se tiendront du 19 au 27 mars 2022.Adaptées au contexte actuel, les activités proposées permettent à la population gaspésienne de découvrir et de célébrer les différentes cultures présentes sur le territoire afin de favoriser les échanges interculturels.La programmation propose de multiples activités pour connaitre les différentes cultures présentes en Gaspésie. Notons par exemple des cours de cuisine japonaise et des matchs de soccer nocturnes, mais aussi La programmation propose de multiples activités pour connaitre les différentes cultures présentes en Gaspésie. Notons par exemple des cours de cuisine japonaise et des matchs de soccer nocturnes, mais aussi un spectacle de sitar proposé à l’intérieur d’un atelier d’art avec service de thé de circonstance et musique classique indienne.Les Journées de la diversité culturelle en Gaspésie se veulent une véritable célébration de la richesse identitaire de la région et de son apport à la communauté. Un millier de personnes immigrantes issues de près d’une cinquantaine de nationalités différentes établies en Gaspésie.Toutes les activités proposées durant les Journées de la diversité culturelle en Gaspésie sont disponibles à vivreengaspesie.com/diversite.Rediffusion de la série documentaire ImmersionsEn plus des activités organisées par les Services d’accueil des nouveaux arrivants et leurs partenaires, la Stratégie Vivre en Gaspésie propose à la population gaspésienne de revoir la série documentaire Immersions mettant en vedette cinq personnes immigrantes vivant sur le territoire. Pour revoir la série documentaire Immersions : vivreengaspesie.com/les-evenements/#immersions.Les Journées de la diversité culturelle en Gaspésie sont réalisées grâce à la contribution financière du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, de la Stratégie Vivre en Gaspésie ainsi que des partenaires locaux.À propos des Services d’accueil des nouveaux arrivantsLes Services d’accueil des nouveaux arrivants accueillent et soutiennent les personnes immigrantes de tous âges et les personnes âgées de 36 ans et plus originaires d’ailleurs au Québec qui s’établissent en Gaspésie par un accompagnement personnalisé, notamment dans un rôle de facilitateur en organisant des activités d’intégration, de sensibilisation et de promotion de la diversité culturelle et en soutenant les employeurs.À propos de la Stratégie Vivre en GaspésieVivre en Gaspésie est portée par une cinquantaine d’organisations partenaires et vise à contribuer à la croissance démographique et à l’occupation dynamique des territoires de la Gaspésie. Concrètement, ses actions s’articulent autour de trois axes : la valorisation de la région auprès de la population, l’attraction de nouvelles personnes et l’intégration des nouveaux arrivants. La Stratégie est soutenue financièrement par la Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, le MTESS, le MAMH, le CISSS de la Gaspésie, le CÉGEP de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, les Centres de services scolaires René-Levesque et Chic-Chocs et Desjardins.

Accès à la programmation complète

Information :MRC HAUTE-GASPÉSIEAnnik Théberge Agente de mobilisation Service d’accueil des nouveaux arrivants Haute-Gaspésie 418 763-2530, poste 242 | MRC CÔTE-DE-GASPÉSarah Jeanne Rajotte-Julien, Coordonnatrice SANA 418 368-7500 | MRC BONAVENTURE ET AVIGNONPatrick Dubois Chargé de projet Service d’accueil des nouveaux arrivants Avignon-Bonaventure 418 392 0198 | MRC ROCHER-PERCÉCarl Beauvais Agent Place aux Jeunes Rocher-Percé Chargé de projet au Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) 418 689-8014 | SUR LE PLAN RÉGIONALFanny Lamarre Responsable du Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) du Rocher-Percé 418 689-6402 Poste 225 | fannMaria, le 13 janvier 2022 — Les récentes données de l’Institut de la Statistique du Québec (ISQ) sont réjouissantes pour la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. En plus d’enregistrer son meilleur résultat à ce jour, la région est la seule dite éloignée à présenter un solde migratoire interrégional positif pour une cinquième année consécutive.« Nous étions confiants à l’idée que la région enregistre un autre bilan migratoire positif, mais cette nouvelle est époustouflante. Ces données sont le reflet de nos constats sur le terrain et de l’indéniable engouement pour le mode de vie gaspésien qui persiste avec les années. », affirme Danik O’Connor, directeur de la Stratégie régionale Vivre en Gaspésie, qui travaille ardemment à attirer de nouvelles personnes, mais aussi à favoriser leur intégration.Pour l’année 2020-2021, la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a attiré 2 907 nouvelles personnes, portant son solde migratoire interrégional à 1 378 personnes, soit son meilleur résultat depuis la compilation des données par l’ISQ. Toutes proportions gardées, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine se classe au 4e rang de toutes les régions du Québec quant à l’ampleur des gains, juste derrière les régions des Laurentides, de l’Estrie et de Lanaudière.L’ISQ estime que la population de la région aura augmenté de manière significative en 2020-2021, passant de 90 721 à 92 072 habitants :« la population a augmenté pour une deuxième année consécutive et la croissance s’y est accélérée de manière particulièrement notable pour atteindre un rythme supérieur à celui de la plupart des autres régions du Québec », mentionne le récent rapport de l’ISQ.Selon Mathieu Lapointe, président du Regroupement des MRC de la Gaspésie, ces récentes statistiques sont la preuve que les efforts déployés pour renverser la tendance démographique mènent à des résultats concrets : « En 2017, la région s’est concertée et a choisi de s’attaquer à l’enjeu de la démographie en priorité. C’est à partir de ce moment que les décideurs ont appuyé la Stratégie Vivre en Gaspésie dans la concrétisation de son plan d’action, et les données démographiques subséquentes nous prouvent que ce choix était et continue d’être judicieux ».Le dernier bilan migratoire confirme que la région a non seulement été attractive, mais aussi qu’elle a gardé sa population sur son territoire. « Il y a à peine vingt ans, on perdait environ 1 200 habitants par année au profit des autres régions. C’est l’équivalent d’un village qui fermait chaque année », explique M. O’Connor.À ce sujet, Vivre en Gaspésie est fière de constater que son travail acharné porte fruit et que ses actions en intégration, en partenariat avec les Places aux jeunes et les Services d’accueil des nouveaux arrivants du territoire, donnent les résultats escomptés.Des gains pour chacun des territoires gaspésiensLe portrait présenté par l’ISQ montre que l’ensemble des MRC de la Gaspésie présentent un solde migratoire interrégional positif et qu’elles ont fait des gains de population, alors que plus de 200 personnes se sont installées dans chacun de ces territoires en 2020-2021. « Il s’agit d’une excellente nouvelle pour nos différents milieux de vie qui investissent beaucoup d’énergie pour attirer de nouveaux arrivants et pour garder leur population actuelle », confie M. Lapointe.L’effet de la pandémieDans son portait, l’ISQ présente quelques facteurs pouvant expliquer l’attrait des régions comme celle de la Gaspésie, dont l’accélération du déploiement du télétravail en raison de la pandémie. Bien que l’attrait de la Gaspésie pour la population québécoise était présent avant la pandémie, le contexte semble avoir remis en perspectives plusieurs éléments, dont la volonté de revenir à l’essentiel et l’urgence de vivre. Selon M. O’Connor, « c’est exactement ce que la Gaspésie propose avec ses connexions humaines, son authenticité et son immense territoire naturel. Ce n’est pas surprenant d’assister à cet engouement inégalé et à l’accélération de projets de migration dans la dernière année ».Rappelons que la région est classée en tête de liste selon l’indice du bonheur léger comme étant la région la plus heureuse du Québec.Source et information:Catherine Miousse Agente de communication Vivre en Gaspésie 418 391-2361 La 15e édition de la Journée de la Gaspésie se tiendra le 3 juin prochain. Pour l’occasion, Vivre en Gaspésie et ses partenaires proposent une panoplie d’activités virtuelles pour permettre aux Gaspésien.ne.s d’origine, de cœur ou d’adoption d’afficher leur appartenance à la région.Un spectacle virtuel festifVivre en Gaspésie présente un spectacle virtuel rassembleur, le 3 juin dès 19 h, en direct de sa page Facebook. Pour l’occasion, deux Gaspésiens authentiques, P-A Méthot et Pascal Barriault, replongent dans leurs souvenirs de jeunesse et partagent avec nous leur amour pour la Gaspésie. Le spectacle en direct mettra également en vedette des talents gaspésiens : la chanteuse Pamela Rooney, le groupe Pop Trigger ainsi qu’une composition originale présentée par une formation triculturelle composée de MLou, David Felker, Kevin Jones et Melissa Girvan.Animé par un duo éclatant, composé de la francophone Stéphanie Gauthier et de l’anglophone Jennifer Hayes, ce spectacle virtuel gratuit réserve plusieurs surprises. Cet événement est présenté par Vivre en Gaspésie et propulsé par La Fabrique culturelle de Télé-Québec et Musique du Bout du Monde.Porter la Gaspésie de la tête aux piedsPour marquer le coup de la 15e édition de la Journée de la Gaspésie, Vivre en Gaspésie s’est associée à l’entreprise gaspésienne Concept K pour lancer sa toute première collection de vêtements et d’accessoires aux couleurs de la région. Designée et imprimée en Gaspésie, la collection GASPÉSIE vise à permettre aux Gaspésien.ne.s d’origine, de cœur ou d’adoption d’afficher leurs couleurs et leur amour pour la région. La collection est en vente en ligne et est disponible jusqu’au 7 juin seulement.Des réseaux sociaux qui débordent de fiertéEncore cette année, les Gaspésien.ne.s sont invité.e.s à se vêtir de bleu, à se prendre en photo et à partager les clichés sur leurs réseaux sociaux en identifiant Vivre en Gaspésie. Les entreprises, les écoles et les organisations sont aussi encouragées à faire partie de la vague bleue qui déferlera sur les réseaux sociaux. Des GIFs et stickers sont également disponibles pour afficher sa fierté gaspésienne de façon virtuelle.Une région multiculturelleCette année, Vivre en Gaspésie a choisi de mettre de l’avant la diversité de la région. Les communautés anglophones et mi’gmaq ont été impliquées dans l’organisation de l’événement et sont représentées de différentes façons. En plus du duo bilingue à l’animation du spectacle virtuel, de nouveaux GIFs et stickers mi’gmaq et anglophones feront leur apparition et les filtres à ajouter à sa photo de profil sur Facebook sont offerts en mi’gmaq, en anglais et en français.La programmation complète de la Journée de la Gaspésie est disponible à www.vivreengaspesie.com/journeedelagaspesie.À propos de la Journée de la GaspésieEn 2007, la Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine a identifié le premier jeudi du mois de juin comme une journée visant à souligner le dynamisme et la vitalité de la région. L’organisation de la Journée de la Gaspésie est aujourd’hui coordonnée par la Stratégie Vivre en Gaspésie, en collaboration avec un comité organisateur formé de CASA, Culture Gaspésie, Musique du Bout du Monde, Nous trois / Nesisieg / We Three, Gaspésie Gourmande, Place aux jeunes et Tourisme Gaspésie.À propos de Vivre en GaspésieVivre en Gaspésie est portée par une cinquantaine d’organisations partenaires. Cette stratégie régionale vise à contribuer à la croissance démographique et à l’occupation dynamique des territoires de la Gaspésie. Concrètement, ses actions s’articulent autour de trois axes : la valorisation de la région auprès de la population, l’attraction de nouvelles personnes et l’intégration des nouveaux arrivants. La Stratégie est soutenue financièrement par la Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, le MTESS, le MAMH, le MEI, le MIFI, le CISSS de la Gaspésie, les centres de services scolaires René-Levesque et Chic-Chocs, Desjardins, LM Wind Power ainsi que le Chantier Naval Forillon.

– 30 –

Read the English versionLa Stratégie Vivre en Gaspésie annonce le déploiement de ses « Portes grandes ouvertes », un événement virtuel sur le mode de vie et les possibilités professionnelles qui se tiendra les 29, 30 et 31 mars prochains. Cette activité de réseautage décontractée et rassembleuse se veut une occasion d’échanges entre des employeurs et des ambassadeurs d’ici, et des citadins désireux d’explorer la Gaspésie et ses éléments d’intérêts pouvant les mener à un potentiel déménagement dans la région.Concept participatif« C’était important pour nous de sortir du cadre traditionnel du salon de l’emploi virtuel pour donner plus de place aux participants et faire ressortir la chaleur humaine et l’accueil de nos communautés », explique Marianne Boudreau, l’agente de recrutement responsable de l’activité virtuelle. C’est dans cette intention que chaque présentation sera accompagnée d’une période de questions et d’échanges. Les participants auront aussi l’occasion de se joindre à des activités informelles, comme des 5 à 7 qui ouvriront la discussion sur des sujets variés en lien avec les milieux de vie, notamment.Une programmation basée sur les échangesEn plus de proposer la fonction du clavardage instantané en ligne avec les participants tout au long des portes ouvertes, Vivre en Gaspésie prévoit donner la parole à des gens inspirants du territoire : « On souhaite que les personnes qui sont passées par le processus de déménagement puissent raconter leur histoire d’enracinement de manière authentique sous forme de discussion ouverte avec les participants », mentionne Marianne Boudreau.La Stratégie a également invité des représentants de regroupements régionaux pour présenter les perspectives dans leurs secteurs d’activités. De plus, elle propose deux panels rassemblant des experts en ressources humaines qui participeront à une discussion sur les opportunités en éducation ainsi qu’en santé et services sociaux. Pour consulter la programmation détaillée : vivreengaspesie.com/portesgrandesouvertes.Invités et intervenantsLa programmation compte des invités issus de divers domaines d’activité: le CISSS de la Gaspésie, le Cégep de la Gaspésie et des Îles, les centres de services scolaires Chic-Chocs et René-Lévesque et les créneaux d’excellence en éolien, en ressources, sciences et technologies marines et en récréotourisme. Les ambassadeurs régionaux seront quant à eux dévoilés progressivement au cours de la prochaine semaine.À propos de la Stratégie Vivre en GaspésieVivre en Gaspésie est portée par une cinquantaine d’organisations partenaires. Cette stratégie régionale vise à contribuer à la croissance démographique et à l’occupation dynamique des territoires de la Gaspésie. Concrètement, ses actions s’articulent autour de trois axes : la valorisation de la région auprès de la population, l’attraction de nouvelles personnes et l’intégration des nouveaux arrivants. La Stratégie est soutenue financièrement par la Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, le MTESS, le MAMH, le MEI, le MIFI, le CISSS de la Gaspésie, les Centres de services scolaires René-Levesque et Chic-Chocs, Desjardins, LM Wind Power ainsi que le Chantier Naval Forillon.

– 30 –

Flèche pour retour
Haut de page