Solde migratoire 2019-2020 positif : la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine enregistre son meilleur résultat depuis la compilation des données par l'ISQ - Vivre en Gaspésie

Actualités


Solde migratoire 2019-2020 positif : la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine enregistre son meilleur résultat depuis la compilation des données par l’ISQ

14 janvier 2021

C’est avec une grande fierté que la Stratégie Vivre en Gaspésie a pris connaissance du dernier bilan migratoire des régions du Québec, alors que la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine présente un bilan migratoire interrégional positif pour une quatrième année consécutive. Pour l’année 2019-2020, la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a attiré 2 217 nouvelles personnes, portant son solde migratoire interrégional à 681 personnes, soit son meilleur résultat depuis la compilation des données par l’Institut de la statistique du Québec en 2001. « En plus de confirmer la tendance que nous avions remarquée dans les dernières années, ces données viennent démontrer que nos efforts portent leurs fruits. Nous aurions difficilement pu imaginer un meilleur scénario pour une région qui perdait, il y a à peine vingt ans, environ 1 200 habitants par année au profit des autres régions », affirme le coordonnateur de la Stratégie Vivre en Gaspésie, Danik O’Connor. Selon Nadia Minassian, préfète de la MRC du Rocher-Percé et présidente du Regroupement des MRC de la Gaspésie, ce solde migratoire témoigne de l’attrait de la région et constitue le résultat des efforts déployés pour renverser la tendance démographique. En effet, selon elle, « le solde migratoire actuel est le fruit d’efforts concertés de toute une région. Il est la preuve de l’importance de supporter des initiatives comme la Stratégie Vivre en Gaspésie, mais également de porter une attention à l’impact démographique de chacun des dossiers de la région. Ce solde ne constitue pas une bonne nouvelle ; il constitue une excellente nouvelle! » Toutes proportions gardées, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine se classe au 4e rang de toutes les régions du Québec quant à l’ampleur des gains, juste derrière les régions des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie. Des gains pour chacun des territoires gaspésiens Le portrait présenté par l’Institut de la statistique du Québec démontre que l’ensemble des MRC de la Gaspésie ont fait des gains de population, alors que plus de 400 personnes se sont installées dans chacun de ces territoires en 2019-2020. « C’est la toute première fois que chacun des territoires a un solde migratoire interrégional positif, précise Danik O’Connor. C’est vraiment une très belle nouvelle pour les différents milieux de vie qui ont mis beaucoup d’énergie afin d’attirer des nouveaux arrivants et de garder sa population actuelle. » Dans son portait, l’Institut de la statistique du Québec présente quelques facteurs pouvant expliquer l’attrait des régions comme la Gaspésie, dont l’accélération du déploiement du télétravail en raison de la pandémie. « L’attrait de la Gaspésie pour la population québécoise était présent bien avant la pandémie, mais nous constatons que plusieurs personnes ont devancé leur projet de migration. Je pense que nous pouvons certainement espérer un cinquième solde migratoire interrégional positif l’année prochaine », se réjouit Danik O’Connor. Notons que les données de l’ISQ s’arrêtent au 30 juin 2020, mais l’engouement est toujours très présent, alors que les demandes d’accompagnement sur le territoire se sont multipliées dans la dernière année, tout particulièrement depuis le début de la pandémie.

– 30 –

Source et information : Joanie Robichaud Agente de communication Stratégie Vivre en Gaspésie communications@vivreengaspesie.com 418 392-0486

     

Flèche pour retour
Haut de page