15 expressions typiquement gaspésiennes - Vivre en Gaspésie

Découvrir

15 expressions typiquement gaspésiennes

Parce que nos accents colorés et nos expressions imagées font notre renommée, pour la 15e édition de la Journée de la Gaspésie, on te fait découvrir 15 expressions typiquement gaspésiennes.

Crédit photo : Gabriel Tessier

1. ARSOUDRE

Verbe, terme familier
[Prononciation] ar-sou-dre

Arsoudre, ça veut dire arriver quelque part, bien souvent à l’improviste. En Gaspésie, comme on est très accueillants, ça nous fait toujours plaisir de voir des gens arsourdre! D’ailleurs, s’ils arrivent en soirée, ce n’est pas impossible qu’on les invite à souper. Accueillants, c’est pas mêlant.

Ex : Je devrais arsoudre à soir!
Ex : Y’a arsoud icitte su un moyen temps !

2. SOME

Adjectif
[prononciation] som-m

En Gaspésie, some ne fait pas vraiment référence aux mathématiques. Si some signifie « un petit nombre de » en anglais, ici, some veut plutôt dire « tout un » ou « un gros ». C’est une sorte d’adjectif passe-partout souvent utilisé pour remplacer le mot terrible, ce dernier étant prononcé tériiiiiib dans certains coins comme Rivière-au-Renard, lui-même prononcé R’vièr’-au-R’nord (ou Fox pour les locaux!). Tout est une question de prononciation, dans le fond.

Ex : Ça va faire un some spectacle!
Ex : Y’a pris une some débarque en sortant de son char!

3. MESS

Nom commun masculin
[Prononciation] mes-sss

Non, on ne parle pas de l’Église ici! Nous venant tout droit de l’anglais, le mess est bien répandu en Gaspésie. Pour parler d’un désordre ou d’un dégât, c’est un mot qui donne un peu de style à une situation parfois catastrophique!

Ex : Allons, as-tu vu le mess que ç’a fait!
Ex : Ça va faire un some mess si ça continue.

4. BEN MANQUE

Locution adverbiale
[Prononciation] bin-men-ke

Ça n’a étrangement absolument rien à voir avec le fait qu’il manque quelque chose. Ben manque se veut plutôt un synonyme de « peut-être », « sûrement » ou « probablement ». Particulièrement utilisé du côté nord de la Gaspésie et sur la pointe, ben manque que tu risques de l’entendre si tu te promènes dans ces coins-là.

Ex : Ben manque que je ne me rendrai pas à Gaspé sans gazer.
Ex: Y faisait ben manque 30 degrés l’autre jour.

5. CHER, CHE

Adjectif
[Prononciation] Ch-è-rrrre (le r doit rouler)
ou ch-euh si tu viens de Chandler et des alentours

Cher, che ou chère. Autant de variantes que de possibilités d’utiliser ce mot dans une même phrase. En Gaspésie, on est plus que poli et parfois on se laisse aller dans un défilé de cher. Expression particulièrement populaire dans le coin de Chandler, où le che est omniprésent. Ça ou le « fi » pour remplacer fille.  À Gaspé, on l’accompagne très souvent du mot belle pis on a tendance à ambitionner sur le nombre dans une même phrase.

Ex : Chère belle chère, qu’est-ce que tu fais à soir?
Ex : Ayou qu’on s’en va à soir che?

6. PEMPE

Locution de transition
[Prononciation] pan-p

Contraction de l’expression populaire « par exemple ». Utilisée dans plusieurs contextes pour remplacer une locution de transition, mais jamais pour donner des exemples. Surtout utilisée pour exprimer son étonnement ou son mécontentement. Expression typique de la pointe gaspésienne.

Ex : Non, mais y’a pas pris le temps pempe!
Ex : Y’a p’t-être ben pas pensé avant de parler pempe!

7. SU

Préposition, terme familier
[Prononciation] Su

Eh non, su n’est pas seulement le participe passé du verbe savoir. En fait, en Gaspésie, on est tellement dans la proximité, qu’on ne va pas chez quelqu’un, on va su quelqu’un. Su, c’est donc la façon très direct de dire où on va ou où on est allé. À ne pas confondre avec sul, qui veut dire, littéralement sur quelque chose.

Ex : Viens-t’en, on va aller faire un tour su Catherine.
Ex : As-tu acheté ça su Rossy?

8. GUEDON / GARDON / GA

Expression
[Prononciation] gu-e-don / gu-ar-don / gu-âh

Provenant ben manque de « regarde donc », guedon ou gardon peut être utilisé à toutes les sauces. On est comme ça! On oublie ou on économise les lettres… D’ailleurs, au lieu de dire « regarde », on dit parfois « ga ».

Ex : Guedon Madeleine à Jean-Paul qui se pavane à l’épicerie !
Ex : Gardon l’autre qui s’est tout fait raiser son char !
Ex : Ga la qui arrive de su Axep.

9. MALPATIENT

Adjectif
[Prononciation] mal-pa-si-en

Quand t’as pu de patience, en Gaspésie, tu n’es pas juste impatient, tu es malpatient. C’est comme une coche de plus. C’est parce que tu es vraiment arrivé au bout. Pis si les autres disent ça de toi, c’est parce que t’as probablement été un peu sec dans tes réponses.

Ex : Ouf, je suis assez malpatient aujourd’hui!
Ex : Non mais, y’étais-tu assez malpatient l’autre jour, lui!

10. FROC

Nom commun féminin.
[Prononciation] Fr-ôh-k

Qui n’a pas reçu un coup d’oeil de travers, en ville, quand il a dit haut et fort qu’il allait mettre sa froc ? Une quoi ? Ben, une froc! C’est ben manque encore un emprunt de l’anglais, mais une froc, sur le côté nord de la péninsule et sur la pointe, c’est un manteau qu’on porte pour aller à l’extérieur.

Ex : Tu devrais amener ta froc si jamais on va sul plain.
Ex : As-tu vu ma nouvelle froc? Je l’ai trouvé su Hart!

11. POUTCH

Nom commun féminin
[Prononciation] Pou-t-ch

Un peu comme la froc, la poutch provoque de nombreux regards de travers une fois à l’extérieur de la région! Poutch veut dire, tout simplement, un étui. Encore une fois, ce mot est probablement un emprunt à l’anglais pouch qui signifie « petit sac ». Expression surtout utilisée du côté sud de la Gaspésie.

Ex : Oublie pas ta poutch à hockey!
Ex : Prête-moi ta poutch, j’ai besoin d’un crayon.

12. GRAMENT

Nom commun
[Prononciation] gra-man

On aurait ben de la misère à trouver de quel mot vient le mot grament.  Un grament, c’est pas compliqué, c’est un peu n’importe quoi. C’est surtout utilisé de façon semi-négative pour des choses louches, notamment. Ça peut aussi décrire un.e individu.e, tout aussi louche bien souvent.

Ex : C’est quoi le grament qui traîne dans ton char?
Ex : Non, mais as-tu vu son nouveau chum? Méchant grament !

13. MACHINE

Nom commun, féminin ou masculin selon les secteurs
[Prononciation] ma-ch-i-nn

On note au moins deux façons d’utiliser le mot machine. C’est un peu un mot de secours, un genre de joker quand on oublie le vrai nom d’un objet quelconque. Aussi, on peut utiliser le mot machine quand vient le temps de parler de quelqu’un qui a plus de drive que le client en demande! Dans le fond, on l’utilise pour tout, sauf d’une machine au sens propre. Peut aussi être utilisé comme un verbe : machiner.

Ex : Donne-moi le machine pour débloquer la clé!
Ex : Allons, mais c’est une machine c’te fille-là!

14. CAGOULE

Nom féminin, familier
[Prononciation] ka-gou-l

Utilisée pour décrire un coton ouaté avec un capuchon plutôt qu’une vraie cagoule, c’est-à-dire un morceau de tissu qui couvre la tête et le cou en laissant juste voir les yeux. Mettons qu’ils font le saut, en ville, dans tu demandes à ton ami s’il va mettre sa cagoule pour aller virer au dépanneur!

Ex : Oublie pas ta cagoule, y va faire frette !
Ex : As-tu vu la belle cagoule Gaspésie à vendre?

Psst! Pour la belle cagoule en question, c’est juste ici!

15. EN BAS CHE NOUS

Expression
[Prononciation] en-bâh-cheh-nou

Expression utilisée par plusieurs Gaspésien.ne.s exilé.e.s en ville pour parler de leur patelin d’origine. Probablement lié au fait que, dans le temps, on descendait le fleuve en suivant le courant pour se rendre jusqu’à l’océan. En partant des grandes villes, il fallait donc « descendre » jusqu’en Gaspésie. Souvent utilisée dans un contexte de nostalgie, quand on s’ennuie de la maison et de la mer.

Ex : On d’scend en bas che nous en fin de semaine!
Ex : Ça vire su un moyen temps en bas de che nous!

Des expressions gaspésiennes, il y en a bien plus que 15!

Viens nous partager tes préférées sur notre page Facebook!

Qu’on soit Gaspésien.ne.s d’origine, de coeur ou d’adoption, il y a plein de raisons d’exprimer sa fierté!

Joins, toi aussi, le mouvement en participant à la grande vague bleue de la Journée de la Gaspésie le 3 juin prochain.

Une partie du contenu de cette page a été originalement publié sur le blogue MAMA Gaspésie, qui nous a autorisé à le reprendre et à l’adapter pour l’occasion.

Flèche pour retour
Haut de page